Navigation dans le site

Accueil > Témoignages > S'adapter aux attentes sans hésiter à surprendre

S'adapter aux attentes sans hésiter à surprendre

Martial Vauchier

Après une longue expérience en entreprise, Martial et Patricia Vauchier ont pris les commandes d'un magasin de presse à Mathay (Doubs). Un changement de cap placé sous le double signe de la créativité et du dynamisme.

Martial et Patricia Vauchier

« S'adapter aux attentes sans hésiter à surprendre si besoin »

« Nous voulions travailler ensemble et être plus indépendants ». En 2000, après plus de 15 ans à travailler comme employé dans une papeterie et comme aide médicale, Martial et Patricia Vauchier font le grand saut : ils reprennent le magasin presse-tabac-loto en vente dans leur ville. Situé sur une route très fréquentée, à quelques kilomètres de Sochaux, le point de vente se développe sur 60 m2 et propose un large éventail de 2 500 titres.

Un rodage nécessaire

Pour le tandem, le changement est brutal. La charge de travail les pousse à manier de nouveaux outils. « Le métier est très prenant et les premiers mois furent un peu rudes, précise Martial. Heureusement, nous nous sommes rapidement informatisés, ce qui nous a fait gagner un temps précieux dans notre travail au quotidien. Depuis un an, nous avons également pris une apprentie qui nous soulage un peu. » Une quête de temps indispensable qui leur permet de mieux servir la clientèle : « Nous aimons notre métier car nous avons des clients formidables. Récemment, nous avons constaté un engouement pour les piscines et la presse qui va avec. Nous avons donc répondu à la demande ».

Des scénographies spectaculaires

Pour Martial et Patricia, pas de pilotage automatique. Soucieux en permanence de se développer, ils attachent beaucoup de soin à l’animation de leur magasin et particulièrement de leur vitrine. Dès qu’il y a des nouveautés, des promotions ou des événements particuliers, l’imagination prime ! La plupart du temps, Patricia orchestre la mise en scène : « J’apporte toujours beaucoup de matériel. Pour un thème sur les années 60, j’ai installé une vieille cuisinière émaillée. Une autre fois, à l’occasion d’Halloween et d’une promotion du magazine Choc, j’ai pris un mannequin, lui ai ôté la tête et l’ai placée dans les mains avec un masque. L’effet « choc » fut réussi, car cette vitrine a marqué les esprits. »

Les clients réagissent, les professionnels apprécient. Cette année, le SNDP a salué leur créativité en leur décernant la Plume d’Or (catégorie animation vitrine). S’ils pilotent leur magasin à quatre mains, ils parlent toujours d’une seule et même voix. L’objectif de ce tandem gagnant reste inchangé : « s’adapter aux attentes des clients sans hésiter à les surprendre si besoin. »