Navigation dans le site

Accueil > Témoignages > Le regard tourné vers l'avenir

Le regard tourné vers l'avenir

Frédéric Vergne

Frédéric Vergne vend la presse à Beynat, au coeur de la basse Corrèze. Fervent défenseur du commerce local, il fait preuve d’initiatives et de résultats. Une réussite qui l'a poussé à emménager dans un espace plus grand au centre du village.

 

Le regard tourné vers l'avenir

 

Chef-lieu de canton, Beynat est connu pour son église et sa foire de la Chataîgne. Mais loin d'être figé dans la tradition, c'est un village vivant et accueillant, à l'image de Frédéric Vergne, le propriétaire du tabac presse.

« J'aime mon village et quand, il y a six ans, le tabac-presse a été à vendre, je n'ai pas hésité ». Un défi non sans risque : situé à 20 km de Brive-la-Gaillarde et de Tulle, Beynat ne compte que 550 habitants ; une aventure non sans potentiel : outre la présence d?établissements scolaires et de commerces, le bourg bénéficie de la proximité du centre touristique de Miel.

 Un engagement constant

Et dans son projet, Frédéric Vergne fait preuve d'une implication sans faille s'investissant dans les manifestations de la commune et l'animation de son tabac-presse. « Mon magasin propose sur 50 m2 tabac, presse, librairie, loto, papeterie,... Côté livre, j'invite régulièrement des auteurs à venir rencontrer les lecteurs. Côté presse, j'ai un catalogue important et propose à mes clients un service de réservation qui rencontre un franc succès ». Avec une progression de son CA de 9% en 2007, sa dynamique est payante « Ma force, c'est le service et ici, l'équipe du dépôt m'aide beaucoup par ses informations, ses conseils et sa réactivité ».

 Des perspectives de progression

 2008 est l'année d'un heureux événement : son transfert au coeur du village : « Je passe à 110 m2 de surface de vente et 120 m de linéaire presse développé. Mon objectif N°1 est de valoriser la mise en avant des produits et je remercie le délégué commercial des NMPP qui est venu me conseiller. Ensemble, nous avons vu le bon emplacement des familles sachant que mon idée est de travailler par pôles : pôle enfant (avec presse, jouet,..), pôle femme... J'ai prévu aussi des îlots spéciaux pour les encyclopédies et aspire à organiser des animations autour des hors séries ». Nul doute que les clients seront encore plus enclins à franchir la porte de « Fred ». Dans ce bourg de moyenne altitude, la presse ne manque pas de hauteur.