Navigation dans le site

Accueil > Témoignages > Il faut donner envie aux clients de lire la presse

Il faut donner envie aux clients de lire la presse

Alain et Evelyne Galy

Ancien responsable des ventes chez un concessionnaire automobile, Alain Galy a décidé de changer de vie en devenant marchand de journaux. Sans regret !

Alain et Evelyne Galy

« Il faut donner envie aux clients de lire la presse »

Ancien responsable des ventes chez un concessionnaire automobile, Alain Galy a décidé de changer de vie en devenant marchand de journaux. Sans regret !

« Cela fait à peine sept ans que je fais ce magnifique métier. Je suis encore un tout jeune diffuseur ! » s’amuse-t-il à dire. « À l’approche de la cinquantaine, je voulais faire autre chose, j’ai toujours aimé la presse et les livres, alors j’ai franchi le pas ».

Installé à Puyricard, petit village de caractère au nord d’Aix-en-Provence, Alain n’a jamais regretté d’avoir ouvert son propre magasin.

Se recentrer sur la clientèle

« J’ai toujours aimé le contact avec les gens et cette activité me permet de rencontrer tous types de personnes. Beaucoup me demandent conseil, et moi j’adore leur apporter ce que je sais, en fonction de ce qu’ils aiment ! »

Le quartier s’étant modernisé, Alain a profité de la nouvelle rue commerçante pour changer d’emplacement et adopter le  concept Mag Presse, il y a 2 ans. « J’en suis très content : notre point de vente est agréable et on profite des animations Seddif. C’est vraiment très porteur ! » Un enthou-
siasme qu’il partage désormais avec
son épouse Evelyne, ancienne infirmière qui a quitté son travail pour se consacrer au magasin.

Malgré les journées parfois très longues, les Galy aiment leur métier et s’investissent autant qu’ils le peuvent pour embellir leurs 48 m² de boutique. « C’est important de varier les présentations, de mettre en avant différents titres, en suivant les lancements, ou en profitant des vacances pour égayer nos vitrines » poursuit Alain.

Des ventes dynamisées

Le couple participe à toutes les opérations de promotion, convaincu que pour dynamiser les ventes, il faut séduire les lecteurs et les informer des nouveautés. « C’est ce que j’aime faire. Le métier ne doit pas se limiter à de la manutention ! »

Une démarche qui paye puisqu’en mai 2007, Alain a reçu le deuxième prix des Plumes d’Or Diffuseurs. En 2008, il était également lauréat du concours lancé par Prisma Presse pour le lancement du titre Femmes. « On ne fait pas ça pour les récompenses, même si ça nous fait plaisir. On fait tous ces efforts avant tout pour donner envie aux clients de lire la presse ».

Les Galy ont beau rester modestes, tant d’implication et de bonne humeur ne peuvent qu’attirer de nouveaux clients. Et le chiffre d’affaires est en constante augmentation…