Navigation dans le site

Accueil > Témoignages > "Je conseille de sortir du magasin"

"Je conseille de sortir du magasin"

vig Sébastien Lacour

En 2007, Hélène et Sébastien Lacour ont repris la Maison de la Presse de Villers-Cotterêts. Deux mots d’ordre les animent : implication et innovation.

Hélène et Sébastien Lacour

Hier infirmière, aujourd’hui diffuseur de presse, Son métier a changé mais sa fibre est la même : le sens de l’humain. « Dans le magasin comme à l’hôpital, précise Hélène Lacour, on voit des gens toute la journée. La différence est qu’ici ils arrivent moins stressés. » Pour Hélène et son mari Sébastien, l’aventure de la presse a commencé en 2007 quand ils ont pris les rênes d’un bar-tabac-presse. Deux ans plus tard, en décembre 2007, ils rachetaient la Maison de la Presse de Villers-Cotterêts.

Le concept, un atout gagnant

Situé en centre ville, leur magasin accueille plus de 2 500 titres avec pour Hélène un élément déterminant : son concept Seddif. « L’aménagement de la Maison de la Presse est clair, son offre, large et lisible. De plus, on bénéficie d’outils de promotion de titres et d’animations promotionnelles clé en main qui dynamisent le trafic. »  Mais leurs bons résultats ne peuvent être le simple fait d’un agencement pointu. Ils viennent d’abord de l’implication des dirigeants.

Être acteur à 100%

En interne, tout est bien orchestré. Sébastien gère la presse et fait l’ouverture avec la vendeuse , puis Hélène arrive et s’occupe du hors presse et des commandes. « Notre volonté est d’être acteur à 100%, souligne t-elle. Je fais ainsi partie du ‘Comité Maison de la Presse’ qui réunit chaque mois une quinzaine d’adhérents pour discuter des animations, des outils, des produits hors presse… Point précieux : cela permet de partager nos expériences avec des collègues. » Si le constat est clair : les gens lisent moins, pour Hélène et Sébastien, ce n’est pas un motif de relâchement.

Activer la boîte à idées

Pour être encore plus disponible à la clientèle, le couple mise sur les outils modernes. « Nous venons d’investir dans un logiciel de gestion de la presse plus performant. De plus, j’utilise quotidiennement le site diffuseur pour échanger avec Presstalis et me réjouis de l’adhésion au réseau Kiala qui augmente le trafic. Autre initiative : je conseille de sortir du magasin. Récemment nous avons aménagé un camion-expert pour vendre la presse à la gare et pris un stand au salon de la gastronomie. » Deux opérations qui leur ont valu en 2010, La Plume d’Argent, catégorie Maison de la Presse, des Trophées Diffuseur. Une distinction saluée par les clients qui reviennent le sourire aux lèvres.